J’ai succombé aux charmes du HDR et du Tone Mapping…

HDR, Tone Mapping, kesaco ?… c’est le dernier joujou des geeks photographes. Une technique qui à la base, sert à résoudre la quadrature du cercle : équilibrer l’exposition d’une même image zone par zone, maximiser la saturation des couleurs dans les zones de basses et hautes lumières, et ceci y compris et même surtout dans les cas où la tâche semble impossible : les vitraux à l’intérieur d’une cathédrale, un ciel magnifique au dessus d’une sombre forêt, un joli paysage vu à travers un trou dans un mur… toutes situations qui se traduisent inévitablement, sur la photo, par l’une ou l’autre des parties soit complètement sous-exposée, soit complètement surex. L’idée est donc simple – et malheureusement contraignante, car il faut un trépied et un sujet immobile : prendre plusieurs photos à ouverture constante et en faisant varier la vitesse, afin d’obtenir une série dans laquelle chaque zone est exposée correctement au moins une fois. Le minimum est deux clichés, trois c’est mieux, cinq ou six encore mieux dans certains cas. En combinant ces images, on obtient une image à l’étendue dynamique formidable, qu’il faut ensuite recompresser et retravailler pour pouvoir être exploitée en JPG par exemple; cette étape est le Tone Mapping. Je n’irai pas plus loin dans l’explication car une recherche sur HDR ou HDRI dans Google vous offrira toutes les informations nécessaires. Au passage, les images prétendument HDR que l’on voit sur le net sont forcément codées sur 8 bits alors qu’une image HDR est en 32 bits (et inaffichable sur un écran). Ce ne sont pas des images HDR, mais des images « tone mappées » à partir d’un HDR – nuances. En gros, ce sont des simulations de HDR. La multitude d’exemples du net montre que les amateurs de HDR poussent malheureusement la technique dans des retranchements artificiels, obtenant des images sursaturées et surréalistes. C’est amusant un moment, mais finalement les images les plus intéressantes sont celles qui font un usage pondéré des réglages du Tone Mapping. Ci-dessous, mon tout premier essai…

Tone Mapping réalisé sous Photomatix 3 à partir de 6 clichés RAW pris au D300 depuis mon balcon ! Impossible sans cette technique d’avoir, sur une même image, ce ciel de fin de journée bien visible, le soleil à travers les arbres, et le parc au premier plan qui normalement devrait être plongé dans l’ombre. Malgré un usage modéré des réglages, le HDR tone mappé donne tout de même un rendu très « jeu vidéo ».

Ci dessous, trois des 6 images à l’origine du Tone Mapping qui permettent de comprendre aisément l’intérêt de cette méthode.

~ par renaudbb sur 24 juillet 08.

4 Réponses to “J’ai succombé aux charmes du HDR et du Tone Mapping…”

  1. Finalement assez simple à réaliser, spectaculaire, mi-surnaturel,nécessaire. J’adore!

  2. Oui le seul souci est qu’on ne peut pas « improviser » un HDR : il est très préférable d’avoir un trépied, idéalement un déclencheur souple (ce n’était pas le cas ici), travailler miroir relevé si on peut… faire plusieurs photos, etc. A ces conditions près et après avoir déboursé les 100 euros de Photomatix Pro, ce n’est ensuite qu’affaire de patience (le traitement est un pei long) et de dosage des curseurs pour choisir entre paysage un peu étrange ou peinture abstraite !

  3. Ca me fait penser à certains photographes americains des années 60 style Winogrand et les photos de riches banlieues californiennes.
    Je me demande comment ils faisaient sans toute cette technique!

  4. C’est marrant moi aussi j’ai fait ma première HDR à partir de mon balcon ! T’as dû être aussi impatient que moi d’essayer héhé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :