Merci, Monsieur OBAMA.

Extrait de « ‘LeMonde.fr » de ce jour : « Barack Obama a levé vendredi 23 janvier les restrictions aux subventions publiques en faveur des associations qui fournissent des services ou des conseils d’experts en matière d’avortement à l’étranger. Les dispositions révoquées vendredi par décret de M. Obama étaient « inutilement larges et injustifiées » et, « au cours des huit années passées, elles ont sapé les efforts pour promouvoir un planning familial volontaire, sûr et efficace dans les pays en développement », a expliqué le président dans un communiqué. »

Merci.

J’étais un peu inquiet des bondieuseries observées lors de son investiture. D’une seule décision, Obama a fait taire, au moins pour un temps, mes interrogations. Il est pour moi significatif que l’une des premières mesures du Président soit d’abolir ce décret honteux qui avait été promulgé par Reagan, abrogé par Clinton, et reactivé par Bush en 2001. Dans ce pays où l’on a parfois assisté au meurtre de médecins pratiquant les IVG, dans cette Amérique où tant de culs-bénis brandissent Dieu en étendard pour justifier tous les passéismes, il est parfois courageux d’être simplement moderne et attentif à la réalité des choses. Les Américains auraient pu voter McCain et porter à la Vice-Présidence une femme qui n’aurait rien trouvé d’anormal à ce que l’on enseigne le créationnisme sur un plan d’égalité avec la théorie de l’évolution. Ils ont préféré un Président métis, dont l’une des premières décisions a dû précipiter Mme Palin et ses amis obscurantistes dans une rage folle. Voilà un pays qui grandit.

Je dois dire que la réaction indignée du Vatican, qui voit dans cette décision une provocation, est pour moi une douce musique. Nous sommes encore loin d’une planète enfin débarrassée de sa gangue religieuse, de cette pensée dogmatique et prédigérée, cette vérité autoproclamée et pourtant fantaisiste qui justifie toutes les intolérances, tous les crimes, tant de guerres et de totalitarismes. Mais chaque petite victoire compte. Celles qui sont remportées aux Etat-Unis comptent double, car ce pays est comme l’exception qui confirme ma règle, voulant que la religiosité – et, osons le dire, la foi – recule à la mesure des progrès de la science et du confort de vie.

~ par renaudbb sur 24 janvier 09.

Une Réponse to “Merci, Monsieur OBAMA.”

  1. Quand je te lis j’entends ta voix tellement c’est toi. Lu et approuvé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :